Un autre pont entre house et chill-out avec ce remix. Le morceau d’origine de Depeche Mode, paru sur l’album Violator en 1990, a profité en 2011 d’une relecture par Goldfrapp où les harmonies néoclassiques mettent parfaitement en valeur les paroles. Ici, le remix tente de tisser un pont entre le vertige synthétique de l’original et le romantisme inspiré de la version de Goldfrapp, tout en y injectant divers clins d’œil (SOS Band, Pink Floyd). A vous de les reconnaître !

source